Immobilier : « Les signaux sont positifs »

Maître Alain Courtet, président de la chambre des notaires de la Loire, offre une analyse objective du marché de l’immobilier dans le département.

« Les prix de l’immobilier, tant au niveau des appartements que des maisons, que ce soit à Saint-Etienne ou dans d’autres secteurs du département, sont en augmentation. La tendance repartie à la hausse en 2019 s’est répétée en 2020  et les indicateurs avancés que nous enregistrons grâce aux compromis de vente confirment cette courbe ascendante pour cette année ». Maître Courtet explique que le marché de l’immobilier enregistre un niveau d’activité élevé. « Nous sommes passés au dessus du 1000 euros le m2 à Saint-Etienne depuis ces deux dernières années, il faut dire que nous avions enregistré une très forte baisse, près de moins 25% entre les années 2012 et 2017 ».

 

Comment expliquer cette hausse ? Pour maître Courtet « la ville a gagné une certaine attractivité, elle possède de nombreux atouts culturels et environnementaux, nous sommes à 15 minutes de la moyenne montagne, et la ville a été bien médiatisée ». 

De quoi attirer de nouveaux habitants : « La courbe de la population s’est inversée à Saint-Etienne, elle suit celle de l’immobilier, et puis le parc s’améliore, la vétusté s’estompe. Les investisseurs ne s’y sont pas trompés, ils sont nombreux à acheter ici car il y a une très bonne rentabilité de 8 à 10%, confie le notaire, c’est sans égal aux autres placements ». 

L’effet confinement 

La pierre une valeur refuge ? « Sans aucun doute, ajoute maître Courtet. 2019 avait été une année record au niveau des transactions et 2020 avait commencé très fort. Il y a eu une rupture brutale due au premier confinement mais le rebond a été fort au déconfinement.

Aujourd’hui il y a une demande de biens qualitatifs, dans l’ancien rénové les ventes peuvent se faire autour de 1500 à 1800 euros le m2. Plus que jamais le cadre de vie est aujourd’hui prioritaire et un lyonnais qui acquiert un logement de 30m2 à Lyon a pour le même prix un 150 m2 à Saint-Etienne. Donc beaucoup ont choisi cette qualité de vie, d’autant que le télétravail a changé la donne ».

Si il y a une forte activité concernant les appartements, le marché des maisons est toujours resté stable et depuis le confinement la courbe des transactions est à la hausse, là encore les prix ont augmenté.

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Plus que jamais, le jardin est une pièce de la maison
Lapeyre, la qualité réservée à tous
Votre terrasse en voit de toutes les couleurs
Quand cuisine et décoration vont de pair
Bientôt… des maisons imprimées en 3D
Un jardin se pense en termes de fonctionnalités
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x