Un air plus sain grâce aux plantes d’intérieur

L’air de nos maisons est parfois plus pollué que celui respiré à l’extérieur. Des chercheurs ont démontré que certaines plantes vertes sont capables d’assainir l’air que l’on respire de nos intérieurs en absorbant les polluants, tels que les composés organiques volatiles.

Spathiphyllum
Anthurium andreanum

Nous passons 80 à 90 % de notre temps dans des lieux clos, dont la moitié à notre domicile. On peut donc légitimement s’interroger sur la qualité de l’air de nos logements, d’autant que la présence de polluants dans l’air peut avoir une incidence sur la santé des occupants des maisons, notamment en matière d’affections respiratoires : asthme, rhinites, allergies,… dont la fréquence va croissant. C’est ainsi qu’une étude conduite sur plus d’un demi-millier de logements fait apparaître que l’asthme et la rhinite sont positivement associés à l’exposition aux COV, les fameux composés organiques volatiles, émis par les peintures, les colles…

Alors bien sûr, on peut tenter de limiter les émissions de polluants ; mais on peut aussi tenter d’en diminuer la concentration dans l’air de nos maisons grâce à la présence de plantes vertes. En effet, un certain nombre d’entre elles ont un rôle dépolluant avéré, même si l’efficacité varie d’une plante à l’autre. Alors en même temps que vous décorez votre intérieur, profitez-en pour améliorer la qualité de l’air.

Il ne s’agit pas là d’élucubrations pseudo scientifiques mais bien du résultat d’études très sérieuses conduites par la NASA (l’agence spatiale américaine) et plusieurs universités dans le monde. En France, c’est l’association Plant’Airpur qui est le fer de lance de la promotion de l’assainissement de l’air intérieur par les plantes. Elle explique aussi la manière dont ces plantes assurent leur rôle dépolluant : les polluants de l’air (composés organiques volatiles par exemple) sont absorbés par les feuilles, puis des micro-organismes vivant dans les racines convertissent les polluants en produits organiques qui servent alors à nourrir les plantes. Puis celles-ci émettent de la vapeur d’eau par un processus nommé transpiration, améliorant ainsi le taux d’humidité dans la maison.

Nephrolepis
Chlorophytum elatum
Chamaedorea elegans

Voici une liste des principales plantes dépolluantes avec leur efficacité en termes d’absorption des polluants (source Plant’Airpur).

1/Anthurium Andreanum
Efficace contre l’ammoniac, le CO2, le formaldéhyde, le xylène.

2/Chamaedorea elegans
Efficace contre l’ammoniac, le CO2, le formaldéhyde, le xylène.

3/Chlorophytum elatum
Efficace contre le benzène, le CO2, le formaldéhyde,
le monoxyde de carbone, le toluène et le xylène.

4/Chrysanthème – marguerite 

Efficace contre l’amoiac, le benzène, le CO2 et le formaldéhyde.

5/Dracaena marginata
Efficace contre le benzène, le CO2, le formaldéhyde, le monoxyde
de carbone, le toluène, le trichloréthylène et le xylène.

6/Gerbera
Efficace contre le benzène, le CO2, le formaldéhyde, le toluène
et le trichloréthylène.

7/Nephrolepsis
Efficace contre le CO2, le formaldéhyde, et le xylène

8/Spatiphylhum
Efficace contre l’ammoniac e benzène, le CO2, le formaldéhyde,
le trichloréthylène et le xylène.

9/Rhapis exelsa
Efficace contre l’ammoniac, le CO2, le formaldéhyde,
et le xylène.

10/Syndapsus aureus
Efficace contre le benzène, le CO2, le formaldéhyde,
le monoxyde de carbone et le toluène.

Dracaena marginata
Syndapsus aureus
Rhapsis exelsa

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Plus que jamais, le jardin est une pièce de la maison
Lapeyre, la qualité réservée à tous
Votre terrasse en voit de toutes les couleurs
Quand cuisine et décoration vont de pair
Bientôt… des maisons imprimées en 3D
Un jardin se pense en termes de fonctionnalités
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x