Des rénovations zéro énergie garantie

Telle est la démarche EnergieSprong lancée aux Pays-Bas en 2012 et qui fait aujourd’hui son apparition en France.

Le nord de l’Europe sera une fois encore une source d’inspiration pour nos institutions en matière de rénovation énergétique de l’habitat. En développant sur l’Hexagone la démarche EnergieSprong (portée par la société Green Flex), les pouvoirs publics veulent s’emparer d’une nouvelle méthode de rénovation thermique de logements. Afin de développer cette méthode, il est prévu de commencer par traiter des logements sociaux.

 

On identifie un certain nombre de logements (maisons) ayant besoin d’une rénovation thermique. On réalise les achats en quantité pour optimiser les coûts et fonctionner suivant le mode de la préfabrication afin d’appliquer de l’isolation par l’extérieur en façade et en toiture, de changer portes et fenêtres… Et ainsi de parvenir en un temps record (une semaine maximum) à isoler une maison (ou un logement) qui ne consommera pas plus d’énergie qu’elle n’en produit (zéro émission garantie pendant 30 ans), pour un coût qui sera financé par les économies d’énergie et d’entretien sur le long terme.

Le potentiel de marché pour ces solutions au niveau national est particulièrement important avec, à date, un engagement de 14 bailleurs sociaux à rénover plus de 6.500 logements d’ici 2023 selon l’approche EnergieSprong, et de nouveaux projets pilotes en cours de développement. 

 

La démarche d’adaptation en France de l’approche EnergieSprong s’est vu, parmi des centaines de projets, décernée le prix du projet Energie le plus innovant de l’année 2019 par la Commission Européenne l’été dernier.

La démarche EnergieSprong, née aux Pays-Bas, est déployée en France par une équipe dédiée au sein de l’entreprise GreenFlex, à travers le programme CEE «EnergieSprong France». Ce programme de 2 ans, conduit sous la supervision de la DGEC et de l’ADEME, vise à étendre l’approche EnergieSprong de 3 à 12 régions françaises en l’accélérant dans le logement social et en la transposant sur les segments de l’habitat privé et des bâtiments éducatifs.

En Rhône-Alpes, près de 1000 logements collectifs et 26 logements individuels gérés par Est Métropole Habitat doivent être livrés au premier semestre 2020.Par ailleurs une trentaine d’autres logements vont être réhabilités en Auvergne-Rhône-Alpes par OPAC 38, Pluralis, Est Métropole Habitat et la SACVL dans le cadre du projet Es’Ope.

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Bien vendre sa maison, avant tout une affaire de bon prix et de bon sens !
Un showroom dédié aux matériaux au coeur des vignes, avec C2S Construction
Le Carport allie simplicité de mise en œuvre et grande adaptabilité !
Derrière chaque Maisons DZ, il y a l’histoire d’un projet unique
Accueillir, un proche âgé, chez soi
L’isolation Écologique, avant tout une affaire de bon prix et de bon sens
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x