Une autre philosophie du jardin, Moncorgé

banniere

Meilleure gestion de l’eau, solutions de proximité, plus de place à la nature… petit tour d’horizon.

Depuis de nombreuses années maintenant, David Moncorgé fait évoluer son approche du jardin et plus largement des aménagements extérieurs. Conscient des enjeux posés par les mutations du climat, il se dit aujourd’hui « convaincu qu’une approche plus vertueuse est nécessaire et qu’il est possible de concilier écologie et économies que ce soit au niveau de l’entretien ou de la création de jardins. »

 

Une nouvelle philosophie qui commence par se décliner en optimisant la gestion de l’eau. « Cela commence par la façon dont on va gérer l’eau qui tombe au sol pour faire en sorte qu’elle soit absorbée, qu’elle s’infiltre dans les sols et ne cause pas de dégâts dus au ruissellement. Mais c’est aussi aborder la question de la récupération de l’eau de pluie, soit par le biais d’un dispositif hors sol (peu couteux), soit à l’aide d’une cuve enterrée qui servira au jardin et/ou à la maison ».

 

Bien gérer c’est aussi mettre en place des solutions d’arrosage performantes avec un système de goute à goute ou d’oyas, « deux solutions qui permettent en plus de gagner du temps ! »

 

David Moncorgé est également très attentif aux matériaux dans les solutions d’aménagement qu’il propose : « Compte tenu de la très forte augmentation des coûts du fret maritime, on parvient à faire d’intéressantes économies en jouant la carte locale pour l’approvisionnement. Cela a en outre l’intérêt de réduire les émissions de CO2 dues au transport. Par ailleurs, les matériaux ainsi installés seront adaptés localement », ce qui a un intérêt en termes de durabilité.

 

Le créateur d’espaces extérieurs aime également aborder avec ses clients la thématique du “ jardin nourricier ”. « Il y a le verger et le potager, bien entendu, mais on peut également imaginer de créer des massifs ornementaux qui contiennent des essences de plantes comestibles par leurs fruits (le cornouiller par exemple), par leurs feuilles (la rhubarbe) ou encore par leurs fleurs (le sureau ou l’acacia). »

 

Côté entretien, David Moncorgé pense que l’on peut être économe en argent et en temps en développant par exemple « l’entretien différencié. Cela veut par exemple dire que l’on aura des zones parfaitement tondues à proximité de la terrasse par exemple, et d’autres plus éloignées qui vont être laissées en prairie ».

 

Mais on peut aussi envisager de conserver les déchets verts sur le site (bac à composte ou simple zone de terrain dédiée) ou que l’on peut améliorer le confort d’été en terrasse comme à l’intérieur en optimisant la présence des végétaux et des arbres. Parler de nature n’exclut pas de faire appel à la technologie avec le jardin connecté : ce peut être le cas pour la piscine en installant des sondes qui vont réguler la filtration. Les solutions de domotique peuvent également permettre de gérer au plus près l’éclairage extérieur.

extérieur jardin
photo jardin

MONCORGÉ

Créateur de jardins

53 Rue Jean Jaurès,

42190 Charlieu

04 77 60 04 24

www.moncorge.fr

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Solaire, l’énergie du succès
Les acquéreurs ont gagné près de 10% de pouvoir d’achat, Michaël Vial
Une autre philosophie du jardin, Moncorgé
Le bois est toujours l’énergie la moins chère, Agoraflamm
Ma Prime Renov, les mono-gestes à nouveau financés
La salle de bain, un lieu d’expression des plus belles décorations
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x