Créer du jamais vu, Concept Art Métallerie

métallurgie cactus

De l’arc de soudure à l’Art il n’ y a qu’un pas pour Adil Salem qui a choisi de travailler le métal d’une façon très originale. Rencontre.

métallurgie escalier

Le geste est précis, l’attention est au maximum. Quand Adil Salem, le poste de soudure en main, se penche sur son ouvrage rien ne peut le distraire. Il faut dire que côté concentration l’homme de l’art, qui est très perfectionniste, a du répondant. Rien n’est laissé au hasard et chacune de ses pièces est unique.

 

Il a fallu quelques années et beaucoup de persévérance à Adil Salem pour enfin vivre de ses créations. Le chemin n’a pas toujours été facile mais il l’a conduit à sa passion : le travail du métal.

L’autre utilisation du fer à béton

« Dès ma première année de CAP en serrurerie métallerie, j’avais 14 ans, j’ai aimé ce contact avec le métal j’ai su d’emblée que j’avais fait le bon choix d’orientation ». Quand il évoque le passé Adil Salem est reconnaissant envers les hommes qui ont jalonné son parcours et auprès desquels il a beaucoup appris comme les frères Vetard : « ils fabriquaient des bennes sur mesure, c’était de la grosse métallerie mais c’était intéressant. J’ai travaillé 10 ans dans cette entreprise créée à Saint-Genest-Lerpt et implantée aujourd’hui à Roche la Molière. Mais lorsque la société a été rachetée par un gros groupe on a un peu perdu l’esprit familial et je suis parti ».

C’est le moment que choisit Adil Salem pour se former à un procédé de soudage à l’arc très particulier le TIG (Tungsten Inert Gas). Dès lors il enchaîne les missions en intérim, travaille pour de grosses sociétés et construit sa maison à Génilac. A l’étape de la décoration intérieure, alors qu’il cherche des tabourets design, il décide, faute de trouver dans le commerce un modèle qui lui plaise, de créer de toute pièce un tabouret. Il choisit du fer à béton, imagine sur le papier un entrelacement très géométrique et il passe à la soudure. Il ira chercher pour l’assise, dans l’Isère, un matériau plus chaleureux ce sera du bois et choisira pour le métal une peinture époxy cuite au four.


Le résultat est à la hauteur des espérances et encouragé par sa famille et ses amis il dessine et réalise d’autres modèles, des tables de chevet, des bouts de canapés etc. . Il décide alors de se lancer à son compte et crée l’an dernier la société Concept Art Métallerie.

Des pièces uniques

« J’ai exposé mes créations au salon Habitat et Design à Saint-Étienne et j’ai eu la chance de rencontrer le designer Marcel Ramond, c’est lui qui a conçu les sièges du stade de France. Il m’a conforté dans mes choix de création et m’a même confié le montage d’un de ses sièges, un modèle audacieux nommé Fantasme ». Cette reconnaissance d’un professionnel du design, doublée de celle d’une décoratrice d’intérieur, Emmanuelle Rivassoux croisée sur le même salon, ont encouragé le métallier d’art.

Il crée aujourd’hui d’autres objets de décoration, du mobilier, des dressings et des escaliers en acier brut avec des motifs découpés au laser. Toutes ses créations sont des pièces uniques, créées sur mesure souvent personnalisées en fonction de la demande.
 

« Je fais tout de A à Z du dessin au montage, je fais juste sous-traiter la découpe au laser et la peinture mais je travaille avec des artisans de proximité en toute confiance. Dans mes créations j’essaie à chaque fois de surprendre agréablement mes clients, je veux que ce soit du jamais vu ».

CONCEPT ART METALLERIE

42000 Saint-Étienne

06 58 27 81 41

concept.art.metallerie@hotmail.com

concept-art-metallerie.business.site

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Faire construire sa maison en toute sérénité, Les Maisoniales
Plus qu’une simple enseigne, une philosophie, SJ Agencement
Le vitrage casse les codes
Une ombrière solaire pour recharger sa voiture
Le paysagisme autrement, Cellier Paysages
Location saisonnière : comprendre les règles du meublé touristique
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x