Multi Tiny, des Tiny Houses made in Loire

Installée à Chambles, Multi Tiny répond à l’engouement du grand public pour cet habitat alternatif aux usages multiples.

Elles ont le vent en poupe et, comme les marguerites, fleurissent dans les champs ; les tiny houses séduisent et Sylvain Stawiki est de ceux qui ont cédé aux charmes de ces mini maisons au point de changer de métier pour vivre sa passion pleinement et créer Multi Tiny, son entreprise spécialisée dans la construction de tiny houses. Né aux Etats Unis, ce mouvement a gagné la Loire et plus spécifiquement la commune de Chambles où Multi Tiny est installée.

 

Ces petites maisons font généralement 10 à 25 m2 de surface au sol. En fait, comme le précise Sylvain Stawiki, « elles ne doivent pas dépasser 2,5 mètres de large et 12 mètres de long afin de pouvoir êtres transportées sur une remorques sur la route ». Car la particularité d’une tiny house est d’être mobile. « Certains font même le tour de l’Europe avec ! » Une tiny house est effectivement posée sur une remorque qui joue le rôle des fondations.

Sylvain Stawiki explique l’intérêt que suscite les tiny houses par le caractère alternatif de cet habitat, le fait qu’il soit économique en termes d’investissement (à partir de 30 ou 35 000 euros), de coût d’utilisation (1 radiateur de 1500 W suffit à la chauffer), mais également qu’il permette d’être dedans/dehors car les surfaces vitrées sont importantes et la tiny house est généralement posée dans un espace avec de la verdure.

« Pour la pose sur son terrain, une simple déclaration de travaux suffit, même si les mairies peuvent mettre des contraintes d’aspect », Sylvain Stawiki.

 

Le gérant de l’entreprise ligérienne ajoute que la loi ALLURE a élargi considérablement les possibilités d’implantation d’un tel habitat. « Grâce à ce texte, on peut installer une tiny house en zone naturelle, en zone forestière ou encore en zone agricole », explique Sylvain Stawiki.
« C’est d’ailleurs ce qui suscite l’intérêt de nombreuses personnes pour les tiny houses », un bon moyen pour s’aménager une résidence secondaire par exemple sur un terrain qui n’est pourtant pas constructible !

Parmi la vingtaine de projets actuellement en cours chez Multi Tiny, dont les budgets vont de 30 à 90 000 euros (pour une maison totalement autonome en eau, en électricité et dans le traitement des effluents), certains visent à créer une chambre d’hôte, d’autres des gîtes, d’autres encore à créer une pièce dédiée au télétravail tout en permettant de recevoir de la famille ou des amis…

 

Mais Sylvain Stawiki précise qu’une tiny house peut aussi être une résidence principale, pour un jeune couple par exemple ! Si elle présente une surface au sol réduite, une telle habitation offre de réels atout de part l’optimisation de l’espace qu’elle propose.

MULTI TINY
Lieu dit Biesse,
42170, Chambles
06 62 77 49 79
multitiny.fr

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Solaire, l’énergie du succès
Les acquéreurs ont gagné près de 10% de pouvoir d’achat, Michaël Vial
Une autre philosophie du jardin, Moncorgé
Le bois est toujours l’énergie la moins chère, Agoraflamm
Ma Prime Renov, les mono-gestes à nouveau financés
La salle de bain, un lieu d’expression des plus belles décorations
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x