Quand un fauteuil devient une oeuvre d’art, Luvi’Art

Rencontre avec Luvi’Art, un artiste plasticien tapissier d’art au parcours insolite fait de rencontres, de passion et de talent.

« Quand rien n’est prévu, tout est possible…» cette citation du réalisateur Antoine de Maximy, s’inscrit en majuscules sur le site Luvi’Art d’Alexandre Monnery. Elle résume à elle seule le parcours insolite de cet artiste plasticien tapissier d’art.

« Dès mon enfance je réalisais des constructions hors des sentiers battus : c’était une cabane originale, des échafaudages incongrus de legos… ».

 

Malgré un imaginaire très développé et un sens créatif certain, Alexandre, dernier d’une fratrie de trois enfants, issu d’une famille modeste du quartier de la Métare à Saint-Etienne, a néanmoins suivi un cursus scolaire traditionnel avec un bac scientifique à la clé. Mais animé par la volonté « d’aider son prochain, de donner un sens à sa vie », il s’oriente vers le métier de sapeur pompier professionnel, un vrai choix pour ce jeune homme sportif et engagé. Il exerce au sein du corps de Saint-Etienne depuis 2005.

Frustré toutefois de ne pas avoir suivi une filière manuelle, et toujours attiré par la création, il s’intéresse à de vieilles chaises trouvées dans un appartement qu’il rénove pour sa maman. « J’ai vendu de vieux meubles remisés dans cet appartement pour 40 euros et j’ai investi cet argent dans l’achat d’un ramponneau (un marteau de tapissier) et un tire sangle afin de rénover ces chaises ». Dès lors l’aventure commence.

Fauteuil Madonna par Beni
Fauteuil Alice par Patrice Murciano
Le fruit de belles rencontres

Il suit des tutos sur Youtube, restaure et customise une chaise Henri II, puis s’attaque à un fauteuil Louis Philippe qu’il veut notamment patiner pour lui offrir une touche de modernité. « Je suis allé chez un tapissier pour prendre des conseils il m’a découragé mais j’étais déterminé ».

 

Homme de challenge il poursuit en autodidacte et fait de belles rencontres : « La première a été avec un de mes voisins, Guy Volle, aujourd’hui décédé. Il avait été peintre décorateur il m’a transmis son savoir, sa passion, la science des patines, il a révélé le côté artistique qui sommeillait en moi, je lui dois beaucoup ». La seconde le conduit au Chambon-Feugerolles auprès d’André Tardy, un amateur qui avait suivi des stages de tapissier. « Il m’a appris les techniques de bases et je me suis perfectionné en prenant des cours auprès des professionnels d’Illusionist concept store ».


C’est alors qu’il a l’idée de rendre ses fauteuils uniques et atypiques : « J’ai choisi de leur offrir des dossiers et des assises non conventionnels, avec des motifs, des couleurs tranchées, en association avec des artistes peintres et graphiques ».

Des pièces uniques

Alexandre fait les démarches nécessaires pour acquérir les droits d’auteur des œuvres dont il veut habiller ses sièges, il choisit des artistes de pop art et entame une belle collaboration. Les tableaux sont imprimés sur tissus et travaillés ensuite par le tapissier.
« J’ai réussi à nouer de forts partenariats notamment avec l’artiste Patrice Murciano, Sylvain Binet, ou encore le peintre Didier Chamizo ».

Ainsi on retrouve toute la superbe de la Frida Kahlo de Chamizo dans son environnement jungle sur un magistral fauteuil. Les couleurs éclatent, la finition est soignée, il faut préciser que chaque fauteuil nécessite une centaine d’heures de travail certaines patines demandant pas moins de 12 couches.

« J’aime donner une seconde vie à ces fauteuils qui ont une histoire » confie le tapissier et côté histoire Alexandre s’est beaucoup documenté. « Il s’agit de ne pas confondre fauteuil d’époque et de style, quelque fois je fais des kilomètres pour aller récupérer des sièges, je suis vraiment passionné ».

Fauteuil Frida Khalo par Didier Chamizo

Alexandre a créé son entreprise en 2019, en parallèle à son métier de sapeur pompier, il est désormais reconnu dans le milieu de la décoration et son site internet lui offre de belles opportunités : « j’ai même eu une commande venue de Bogota en Colombie ».

Les fauteuils restaurés customisés sont des pièces uniques, ils sont signés et dotés d’une certificat délivré par l’artiste. Alexandre ne perd néanmoins pas de vue le côté fonctionnel du siège, il met un point d’honneur à ce que ses fauteuils vintage revisités remplissent leur mission première, même si dans un intérieur ils sont de vrais éléments de décoration.

LUVI ART

Saint-Etienne
06 73 64 51 22
luviart42@gmail.com
luvi-art.com

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

L’option photovoltaïque, Pose Energie
Éviter la surchauffe estivale
Quand Aktuel Construction travaille en Symbiose avec ses clients
Maître Composteur, faire une ressource des déchets verts et alimentaires
La maison du bonheur, Maison Felice
Le soleil pour mon habitat : avantage ou inconvénient ? La chronique du Son du Crayon
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x