Quel chauffage pour quel volume habité ? La chronique du Son du crayon

Pourquoi se poser les bonnes questions pour concevoir ou acheter la surface habitable en adéquation avec vos besoins.

Réduire notre consommation de chauffage est une des grandes préoccupations à l’approche de l’hiver. Il n’est pas rare que pour cela, nous fassions descendre doucement la température du thermostat même si cette décision ne fait pas l’unanimité dans l’ensemble de la famille. Nous pouvons aussi, maintenir le moral des troupes en invoquat une rénovation thermique efficace permettant de regagner quelques degrés pour passer confortablement le prochain hiver.

Je vous propose une autre piste. Avez-vous vraiment besoin de chauffer tout votre volume habitable ? Votre habitation ne peut-elle être pensée en plusieurs volumes plus ou moins chauffés de façon différenciée ? Que ce soit pour un projet neuf, de rénovation ou de réaménagement, cette question est de plus en plus présente dans les échanges avec mes clients. Pourquoi voulez vous un séjour de 60m² ou plus ? Pour une grande tablée annuelle à Noël ou pour les quelques fêtes entre amis ?

Prenez juste quelques minutes pour calculer le prix au m² de construction et de consommation d’énergie de ces surfaces employées très ponctuellement, cela vous permettra rapidement de considérer le sujet sous un autre angle. Pourquoi ne pas imaginer par exemple, une grande tablée installée dans un espace tampon indépendant du volume chauffée quotidiennement ?

Ce même volume pourrait ainsi assurer le sas thermique d’hiver ou être utilisé comme espace d’entrainements sportifs les jours de pluie. Un petit poêle à bois permettra de vite réchauffer l’ambiance le temps d’une journée festive. Et de grandes ouvertures vitrées entre votre séjour et ce volume tampon permettraient de jouer avec les volumes selon les saisons.

Je vous propose un autre scénario qui pourrait vous correspondre. Vous vivez à deux toute l’année dans votre maison qui se remplit l’espace d’un été avec l’arrivée des amis et petits enfants ? Pourquoi ne pas imaginer scinder les installations de chauffage et de plomberie et n’utiliser ces derniers que pour un fonctionnement plus saisonnier des logements.

Vous pouvez dès maintenant confronter cette réflexion à votre habitation. Identifier les usages ponctuels dans le courant de l’année, les volumes réels que vous utiliserez au quotidien mais également ceux pour lesquels la température pourrait être inférieur ou supérieur suivant leur utilisation propre.

Lorsque ces sujets sont bien posés en amont d’un projet de construction ou de rénovation, une multitude de choix s’offriront à vous et vous permettront de chauffer correctement les différents volumes de votre habitation selon leurs durées et périodes d’usages.

Il s’agit d’un projet de maison neuve à Saint Genest Malifaux. Le volume en vert sur le schéma sera non chauffé et en grande partie vitré pour jouer avec le solaire. C’est un espace tampon qui permet d’agrandir le séjour selon les saisons.

MARIE CARTAILLER
10 rue de Sorbiers,
42000 Saint-Etienne
06 72 48 11 26
m.cartailler@lesonducrayon.fr
lesonducrayon.fr

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

Faire construire sa maison en toute sérénité, Les Maisoniales
Plus qu’une simple enseigne, une philosophie, SJ Agencement
Le vitrage casse les codes
Une ombrière solaire pour recharger sa voiture
Le paysagisme autrement, Cellier Paysages
Location saisonnière : comprendre les règles du meublé touristique
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x