Sachez prendre soin de vos arbres

Jordan SABOT est paysagiste avec comme spécialité l’élagage. Il nous confie son goût particulier pour le

« vivant » et l’entretien des végétaux.

« Il y a, de la part des particuliers, beaucoup d’a priori voire d’incompréhension sur les méthodes qui tendent à préserver plutôt qu’a
couper systématiquement »
explique le professionnel.

A 24 ans, Jordan dirige de la société « Là Haut Perché » depuis 2019. Il s’est formé en aménagement paysager et perfectionné auprès d’entreprises de paysagisme et d’élagage. C’est dans cette dernière spécialité qu’il s’est révélé : « J’avais envie d’un métier physique en lien avec la nature, l’environnement et la taille de végétaux. J’ai alors entrepris une certification de spécialisation en taille et soins aux arbres autrement dit l’élagage. 

Une qualification qui permet d’établir des diagnostics, d’apprendre les techniques et comprendre la réaction des végétaux lors d’une taille. Car en effet, tailler n’est pas un acte anodin et peut avoir des conséquences positives ou négatives ».

Le constat est simple pour Jordan : « l’arbre se développe de lui même, sans notre participation. Cependant les contraintes sont parfois fortes comme celles en milieu urbain qui nécessitent notre intervention pour permettre la bonne croissance des arbres dans des espaces confinés et/ou bétonnés. 

A l’inverse, pour des questions de sécurité, il est nécessaire parfois d’abattre les arbres; mais cela peut être une décision souvent prise hâtivement quand on sait, qu’après analyse, la taille sera plus favorable et préservera le végétal. 

 

Par ailleurs, la taille n’est pas forcément recommandée chaque année; une taille dite sanitaire, qui élimine les bois morts, se pratiquera tous les 5 à 8 ans. Par ailleurs, un dépérissement prématuré d’un arbre nécessitera une surveillance régulière avant toute décision irrémédiable.

Pratiquer une bonne taille, c’est l’adapter à chaque situation car chaque essence est différente et le diagnostic propre à chaque arbre. 

Techniquement il s’agit d’intervenir dans les règles de l’art car le «vivant» réagira à la coupe suivant l’angle de la taille en développant un bourrelet cicatriciel plus ou mieux gracieux. Celui-ci laisse une trace indélébile même 30 ans plus tard. Une idée reçue persiste chez beaucoup de personnes qui considèrent qu’il faut étêter systématiquement les arbres de son jardin jugés trop hauts. Il y a toujours, selon moi, une alternative par une taille spécifique pour chaque arbre. On pense faire en outre des économies mais à long terme, l’arbre risque d’être malade pour au final coûter plus cher lors de son abattage qui sera probablement suivi d’un replantage. Dans de tels cas, toujours fréquents, je me déplace et j’explique les alternatives possibles et il y en a toujours » conclut Jordan.

 

La haut perché

3 Allée de la Zone Artisanale du Fau,

43240 Saint-Just-Malmont

06 52 04 20 96

www.lahautperche.fr

PARTAGE :

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
0 0 voter
Évaluation de l'article
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Vous aimerez aussi

RE 2020, 6 mois de plus pour se préparer
L’embellie, Immobilier
Branchez-vous sur le soleil !
La promotion immobilière, c’est aussi une aventure humaine
Immobilier : « Les signaux sont positifs »
Améliorer la qualité de l’air dans la maison
previous arrow
previous arrow
next arrow
next arrow
Slider
0
N'hésitez pas à laisser un commentaire !x
()
x